top of page

Quel équipement pour chez soi en boxe thaï ?

Dernière mise à jour : 22 juin 2022

L'entraînement solo est une partie majeure du travail en boxe thaï. Sans matériel, un shadowboxing structuré suffit à progresser techniquement, tandis que le conditionnement au poids de corps permet de se forger une base physique solide.

Cependant, si le sport vous passionne et que vous avez l'espace, acquérir une cible de frappe est souvent un tournant, en particulier pour les kicks. De même, quelques pièces de préparation physique bien choisies peuvent catapulter votre condition.

Dans ce post, nous vous suggérons les principes minimaux pour réfléchir au choix de ces équipements. Au vu de notre expérience limitée, nous nous contenterons de proposer le modèle que nous possédons, et une marque de bonne réputation.

L'objectif est de faire plus avec moins !

Les supports de frappe



Sac de frappe

Probablement l'outil le plus utile en boxe, le "heavy bag" est devenu indissociable du sport. Il est constitué d'un revêtement en PU ou en cuir, contenant en général un mélange de tissus divers. Sa taille et son poids varient, mais pour la boxe thaï, mieux vaut tabler sur une longueur d'environ 150 cm et un poids autour de 45 kg. La suspension se fait par un crochet au plafond, une potence au mur ou une poutre robuste. On y accroche directement les chaînes du sac, ou on peut utiliser en intermédiaire une sangle à griffe, qui permet de moduler la distance au sol. Sinon, il est possible de choisir un modèle sur pied, dont la base est remplie de sable ou d'eau, plus coûteux. Le sac de frappe deviendra un compagnon de tous les jours, servant à travailler toucher et puissance.

  • Les nôtres : Decathlon, Sac Outshock 150 cm x 45 kg en cuir, 120e (malheureusement plus en production) ; Century, Standing Bag Wavemaster XXL 180 cm x 115 kg, 500e (obtenu en promotion).

  • Autres : Malheureusement, pas de proposition sûre. Essayez de trouver un modèle en PU pour 100-200e ou vrai cuir pour 200-300e. On a trouvé : Fightzone, Sac de frappe PU d'entraînement 150 cm x 45 kg, 100e, qui a l'air pas mal.

  • Version artisanale : En attendant d'acheter, il est possible de faire de modiques modèles artisanaux, en prenant n'importe quel sac suffisamment robuste, et de remplir avec un coeur de sable et un enrobage de tissus. Avec l'aide de beaucoup de scotch, un mousqueton et une sangle à griffe, vous avez un petit sac assez dense qui peut faire office de première cible pour se faire la main. Voici le lien vers l'un des tutoriels : https://www.youtube.com/watch?v=THLse7QDQ4c&ab_channel=FitToFightRepublic.

Sac à double ancrage


Outil plutôt issu de la boxe anglaise, le "double-end bag" est en fait une petite vessie en PU ou cuir, remplie d'air, accrochée au plafond et au sol par des sangles élastiques. Il offre peu de résistance mais un rebond permanent qui permet de travailler son rythme, les parades et les esquives.

  • Les nôtres : Precision Striking, Custom "Bling" mini double-end bag en cuir, 80e (plus en production).

  • Autres : MaxxMMA, Sac à double extrémité, 30e (trouvable sur Amazon).

  • Version artisanale : Avec une balle de tennis, un peu de paracorde et de l'élastique, on obtient un excellent résultat. Voilà le lien vers le tutoriel : https://www.youtube.com/watch?v=jHT_rCXfotQ&ab_channel=TrustDogBoxing.

Paos

Les "paos" ou "boucliers de frappe" sont des cibles que l'entraîneur présente pour le combattant. Il en existe de toute sorte, mais les plus utiles en boxe thaï sont la paire de paos rectangulaires qui se ceinturent aux avant-bras (+/- associés à la ceinture de frappe). Là, il vaut mieux partir tout de suite sur du qualitatif, parce que le volume d'impacts va rapidement user cuir, coutures et attaches. Ils sont plus difficiles à se procurer, en général il faut se tourner vers l'importation thaïlandaise. Ils ne sont pertinents que pour les pratiquants qui s'entraînent avec des partenaires réguliers en dehors de la salle, ou qui souhaitent coacher.


Préparation physique



Corde à sauter

Quasi indispensable, la "skiprope" est un classique tant de la boxe thaï que de la boxe anglaise. En effet, le jeu de jambes en boxe nécessite de se déplacer "sur la pointe des pieds". Il faut développer d'excellentes suspensions, avec un rebond au sol ferme mais léger. La corde est un outil unique en son genre qui nous permet de travailler précisément ces qualités, tout en se doublant d'un exercice d'endurance, et ayant l'avantage d'être économique en espace et argent. Le modèle de base, poignées plastique et corde PVC, est tout à fait suffisant, les alternatives avec une corde en métal ou lestée étant surtout amusantes.

  • Les nôtres : Decathlon, Corde à sauter Domyos 100, 4e.

  • Tout modèle à 5e fera l'affaire.

Élastiques

En gain de popularité depuis la pénurie de fonte de la pandémie, les "elastic bands" apportent de la résistance sans investir dans des poids libres, et ont l'avantage de pouvoir être ancrés pour faire les exercices de tirage. Ils ont une efficacité similaire aux poids libres, et ont la particularité de travailler également la stabilité tout en offrant une résistance progressive. Ils sont bon marché, ne prennent pas de place et peuvent être emmenés partout. Les modèles les plus versatiles sont les grandes boucles continues, et la bonne idée est d'acheter un set de 3 élastiques d'intensité croissante en fonction de votre force, de façon à les utiliser séparément pour des gestes de difficulté variable, mais aussi les associer pour augmenter la charge. On peut compléter avec des petites boucles qui permettent de travailler l'abduction des jambes par exemple.

  • Les nôtres et propositions : Decathlon, élastiques cross-training, de 5 à 20e.

Barre de traction

S'il fallait choisir un seul outil de préparation physique parmi tous, nous choisirions l'indémodable "pull-up bar". Avec elle, c'est tout le champ du tirage et de la force du dos qui s'ouvre, essentiel pour la santé et l'athlétisme. De plus, elle peut servir d'ancrage pour suspendre des anneaux de gymnastiques ou des sacs. Il existe plusieurs modèles, à choisir en fonction de la configuration de votre plafond ou mur.

  • Les nôtres : Sveltus, barre de traction murale premium, 99e.

  • Autres : Tout modèle Decathlon ou Amazon à 25e devrait fonctionner aussi bien.


Anneaux de gym

Moins connus, les "olympic rings" sont deux anneaux parallèles, en bois ou plastique, suspendus par des sangles à griffe assez longues permettant de régler leur hauteur. Ils offrent la possibilité de réaliser tous les exercices de poids de corps, avec le défi supplémentaire de l'instabilité. De plus, les gymnastes ont développé des mouvements spécifiques qui apportent un challenge unique en terme de force et de contrôle. Ils peuvent être emportés partout et accrochés à barre, poutre, branche etc.

  • Les nôtres : Reehut, Anneaux de gymnastique, 25e (trouvable sur Amazon).

  • Tout modèle Amazon, Decathlon, Sveltus, en bois ou plastique (préférable si on laisse les anneaux à l'extérieur), avec des sangles épaisses de 4.5m, 20-35e, devrait fonctionner pareil.


Poids libres et kettlebells

Le monde du poids libre est très vaste, mais ses trois principales itérations sont : la kettlebell, l'haltère (ou "dumbbell"), et la barre de musculation (ou "barbell"). Il existe des originalités comme le sac de sable ou la medecine ball dont on parlera ailleurs. En tout cas, leur usage n'a rien de mystérieux : plus on charge lourd, plus la résistance au mouvement et donc la force travaillée augmentent.

Ici, nous souhaitons nous attarder sur le cas de la kettlebell, qui recèle quelques secrets en faisant une perle cachée. Il s'agit d'un boulet métallique à fond plat avec une anse au sommet, dont le poids augmente de 4 kg en 4 kg, allant jusqu'à 48 kg. Il existe plusieurs formes, le modèle de compétition ayant les particularités de conserver une dimension unique pour des poids croissants et d'avoir une anse carrée. Utilisée comme un banal poids libre, elle offre comme seul avantage d'être monobloc, et donc de ne pas nécessiter d'être chargée tout en étant facile de préhension. Mais, utilisée dans ses exercices spécifiques, elle devient un redoutable outil de développement physique, à l'intermédiaire entre force / endurance / explosivité, avec un accent mis sur le travail du bas-dos. De plus, elle a l'avantage de ne nécessiter qu'un espace restreint, de ne pas faire de bruit, et d'être relativement économique.

  • Les nôtres et propositions : Decathlon, Kettlebell Corength 8 et 12 kg, 30e et 40e ; Sveltus, Kettlebell 16 kg, 65e.

71 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page